Re-née un 4 juillet : l’EdF renoue avec son public et soigne son image de marque

BruEJdmCIAIHq-5.jpg-large

COCORICO serait-on tenté de dire, malgré la défaite…

Après une traversée du désert qui aura au moins duré 4 ans, depuis les évènements de Knysna (14 ans diront les plus chagrins, si on considère les premières difficultés rencontrées par les Bleus après leur dernier titre européen), notre équipe nationale vient de refaire surface, et la marque Equipe de France avec.

Qu’importe le résultat, qui aurait sans doute pu être encore meilleur si une barre transversale n’avait pas contrarié la dernière tentative d’égalisation de Benzema (94′)… La manière et l’exemplarité, qui constituaient les premières attentes des supporters vis-à-vis de leur équipe avant ce Mondial, étaient bien là, puisque les combattants se sont livrés jusqu’au bout et auront réussi à souder de nouveau un pays derrière eux, le temps d’un quart de finale.

La déception de Valbuena, les larmes de Griezmann… voilà des images et des émotions fortes qui signent le retour en grâce de l’Equipe de France.

Alors malgré la déception justement, les sponsors et partenaires pouvaient faire bonne figure après le match, car le contrat a bel et bien été rempli par les joueurs de Didier Deschamps, comme en témoignent les milliers de tweets de soutien et de remerciements envoyés depuis…

 

Et pour détailler cette « renaissance », voici selon moi les 3 raisons de ne pas être déçus et de voir l’avenir de la marque Equipe de France en bleu  :

>> Sur le plan sportif, l’objectif initialement imparti à Didier Deschamps est atteint, avec ce quart de finale presque inespéré au départ. L’élimination par un des favoris de l’épreuve, l’Allemagne, n’enlève rien à la qualité du parcours des bleus, qui ont su marquer beaucoup de buts en phase de poule, reconquérir leurs supporters et ont « pris date » pour le prochain Euro… Une nette amélioration après des années de disette offensive et de qualifications sur le fil du rasoir ;

>> Sur le plan de l’attitude et des comportements, le changement de ton et d’état d’esprit de l’équipe de France est complet par rapport à la précédente coupe du monde. Dans ce revirement, beaucoup ont notamment vu le résultat du « ménage » fait par le sélectionneur, quand il a choisi d’écarter des joueurs aussi peu exemplaires que Nasri par exemple.  De même, le forfait de Ribéry a été perçu par beaucoup comme une chance pour son équipe. Didier Deschamps a en effet su faire confiance à de jeunes joueurs, moins individualistes que la génération précédente.

>> En termes de communication : quelle révolution là aussi par rapport aux dernières compétitions ! Sur le plan de la com’, les journalistes et l’opinion ont pu constater une réelle maîtrise du discours et des messages de la part du staff et surtout des joueurs. Les victoires du début du tournoi y sont sans doute pour beaucoup, mais il n’y a eu aucun dérapage verbal ou polémique cette fois. Quant au niveau de langage utilisé par les joueurs et le staff, il semble s’être brusquement redressé depuis le départ du joueur du Bayern de Munich notamment… Une véritable rédemption médiatique, qui a réconcilié les Français avec leurs joueurs et leur EdF !

Bref, pour l’EdF comme pour la FFF, ses partenaires et ses sponsors, les clignotants semblent être tous passé au vert. On attend avec impatience la suite…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :