La rentrée dans le viseur de… Julien Villeret, directeur de la communication Groupe d’EDF

Pour bien démarrer cette deuxième (et dernière) semaine d’interviews de rentrée, dans le cadre de mon cycle éditorial #5ansduBrandNewsBlog, je vous propose de commencer par un communicant aussi talentueux que sympathique : Julien Villeret¹.

Représentant d’une nouvelle génération de dircom « tout terrain », aussi à l’aise dans les registres de la communication institutionnelle et de crise que dans celui de la communication commerciale et promotionnelle, féru de marketing digital et d’innovation tout autant que des aspects les plus traditionnels de nos métiers, Julien a accepté de répondre à mes questions avec simplicité et franchise.

Un mois et demi après la victoire de l’Equipe de France de football, dont EDF est un des partenaires majeurs, Julien nous parle aujourd’hui des grand enjeux et projets de rentrée de son Groupe et de sa direction. Une reprise ambitieuse, placée plus que jamais sous le sceau de l’innovation, dont le premier électricien mondial est assurément un des fers de lances.

Partisan d’une communication responsable, Julien fait également partie, au nom de son Groupe, des signataires fondateurs du Programme FAIRe de l’Union des Annonceurs, une charte qui s’attache à promouvoir des pratiques plus vertueuses en terme de marketing et de communication, et qui a été traduite en interne sous la forme d’une soixantaine d’engagements précis à respecter par tous les communicants d’EDF.

Je vous laisse le soin de découvrir tout cela dans cette sixième interview spéciale « 5 ans du BrandNewsBlog », en remerciant encore Julien Villeret pour sa disponibilité et sa bienveillance.

Le BrandNewsBlog : Bonjour Julien. Je crois savoir que vous êtes rentré de congés depuis une dizaine de jours maintenant. Durant ces vacances, avez-vous pu vous offrir un vrai « digital break » ou bien êtes-vous resté connecté, comme semblent le faire de plus en plus de Français ?

Julien Villeret : Bonjour Hervé, ravi de te retrouver ! Oui, les vacances permettent un vrai break long et salvateur.

Mais pour moi, bizarrement peut-être, cela ne signifie pas forcément de se couper du monde numérique et des réseaux sociaux. Et puis, tu sais bien que dans nos métiers, il est difficile de couper totalement, de se couper « du monde » tout court. Surtout qu’il m’intéresse toujours autant ce monde, même en maillot de bain. Donc cet été encore, je suis resté connecté mais en m’astreignant à une consommation professionnelle raisonnable (une grosse demi-heure le matin, une petite heure le soir… un verre à la main !), il y a toujours des urgences à traiter et un œil à garder sur quelques dossiers.

J’ai surtout essayé d’être davantage consommateur que producteur : une coupure estivale sans tweeter, poster ou liker, c’est confortable. Mais non, pas de digital break total, tu l’auras compris, je n’en ressent pas le besoin ni l’envie.

Le BrandNewsBlog : Dans l’actualité de cet été justement, quels sont les actualités et/ou les évènements qui vous ont le plus marqué ? J’imagine que la victoire de l’Equipe de France de football en Coupe du monde reste un des souvenirs les plus forts, d’autant que vous avez eu la chance d’assister à la finale à Moscou si mes informations sont exactes ? :)

Julien Villeret : Oui, EDF est un partenaire majeur de la Fédération française de football et la FFF a invité ses partenaires à Moscou. Au passage, par rapport à ta question précédente, tu as visiblement appris via les réseaux sociaux que j’y étais, ce qui prouve que tu n’as pas complètement coupé toi non plus cet été… ;) Evidemment, cette deuxième étoile est un moment fort de communion nationale, pour tous, petits et grands. C’est le moment phare de l’été, et probablement au-delà.

Le BrandNewsBlog : En tant que partenaire majeur de la Fédération Française de Football depuis 2014 (et à ce titre des équipes de France masculines et féminines mais également de tout le football amateur), j’imagine qu’un tel titre mondial représente à la fois une fierté pour votre Groupe et une juste récompense de votre stratégie. Avez-vous une idée du retour sur investissement pour EDF de ce partenariat en terme d’image ? Votre marque a été très présente avant, pendant et après l’évènement, jusque dans le documentaire diffusé par TF1 dès le surlendemain de la victoire…

Julien Villeret : Oui, ce dernier documentaire diffusé en prime-time sur TF1 en pleine euphorie post finale est une bonne illustration de notre accompagnement de cette équipe championne du monde. Notre marque était particulièrement visible, jusqu’aux chasubles d’entrainement.

Et il en a été ainsi d’innombrables images tout au long de la coupe du monde qui ne l’oublions pas seront reprises dans vingt ans encore. Cela traduit une nouvelle fois qu’un engagement dans le sponsoring ne doit s’envisager que sur un temps long. La fidélité paie, dans les bons jours comme dans les mauvaises passes. Nous objectivons ça évidemment à intervalle régulier à travers piges quantitatives et enquêtes d’opinion.

L’attribution à la marque EDF, être associé au succès, les valeurs de performance et de réussite, être présent sur tout le territoire qui plus est dans des moments joyeux, tout cela nous ravit en tant que citoyens, communicants et acteur économique de notre pays.

Le BrandNewsBlog : EDF n’a pas attendu la victoire de l’EdF, ni même la Coupe du monde pour renouveler ce partenariat, puisque votre Président Jean-Bernard Lévy et Noët le Graët en ont signé le prolongement pour 5 ans au mois d’avril dernier. On évoque à ce sujet un engagement à hauteur de 5 millions d’euros sur 5 ans pour EDF. Est-ce bien cela ? Et pourquoi un investissement aussi important de votre Groupe dans le football, au-delà du succès de son équipe nationale ?

Julien Villeret : En effet, nous sommes un acteur très actif dans le sponsoring et le sport. Par exemple, depuis vingt-cinq ans auprès du handisport et quinze ans aux côtés de la natation ; massivement dans le football à tous les étages : professionnel, amateur ; jeunes et senior ; masculin et féminin.

Je ne peux pas partager de montants précis, mais nous sommes en-deçà de ce que tu avances. Retenons que le football, sport numéro un, est un vecteur formidable en cette période de renforcement de la concurrence sur le marché de l’énergie. Notre exposition dans les médias audiovisuels et digitaux est d’une grande valeur. Cela participe à nos succès commerciaux car, il n’y a aucun doute, les victoires rejaillissent positivement sur nos équipes, nos parties prenantes, nos clients.

Le BrandNewsBlog : Sans langue de bois, votre Groupe aurait-il néanmoins pris le risque de s’engager dans un tel partenariat (et de le renouveler) sans tout le travail effectué par Didier Deschamps et son staff pour redorer l’image de l’EdF masculine et pour la réconcilier avec les Français ? Cette image avait été sérieusement écornée au moment de la triste affaire du « bus de Knysna »…

Julien Villeret : Pourquoi user de la langue de bois ? L’image de l’équipe de France était désastreuse en 2010, mais le football restait tout de même le sport numéro un en audience et en attractivité.

Je rends hommage à ceux chez EDF qui ont fait le pari de soutenir le football à ce moment difficile, et dans son ensemble d’ailleurs, pas uniquement l’équipe de France A masculine. Reconnaissons aussi le formidable travail de nos interlocuteurs à la FFF ainsi que les choix judicieux du Président Le Graët, le talent de Didier Deschamps et le management efficace de Florence Hardouin, la Directrice Générale.

Un cycle très positif et vertueux est en cours, il doit se prolonger, nous attendons par exemple beaucoup de nos joueuses françaises pour la prochaine coupe du monde, qui cerise sur le gâteau se déroulera en France.

Le BrandNewsBlog : La communication d’un Groupe comme EDF, 1er électricien mondial (152 000 salariés, près de 70 milliards d’euros de chiffre d’affaires), ne se résume évidemment pas aux partenariats sportifs ni au football. Vous êtes également très impliqués, entre autres, dans la promotion de la créativité et de l’open innovation en France, en tant que partenaire d’évènements tels que Viva Tech, Futur en Seine, Les Napoléons ou l’échappée volée. Et vous avez créé récemment un évènement propriétaire dédié en interne, les Electric days. Pourquoi vous démultiplier ainsi sur le front de l’innovation ? Quels enjeux internes et externes pour votre entreprise ? Et quels sont les objectifs spécifiques des « Electric Days » ?

Julien Villeret : Cela fait beaucoup de questions ! :) Je rappellerai d’abord que l’innovation est dans notre ADN. Lorsque nous avons célébré nos soixante-dix ans, nous avons présenté une exposition retraçant ces décennies en insistant sur la constante quête de progrès, d’innovations. Tout était sous nos yeux : recherche, excellence industrielle, innovation permanente… Il n’y avait qu’à se servir pour communiquer.

Franchement, au sein du Groupe EDF, nous avons la matière. Tous les partenariats que tu cites, nous les réinterrogeons en permanence, nous échangeons avec leurs responsables, il y a de l’émulation réciproque. Mais nous voulons être plus ambitieux et avons déjà relevé le défi début 2017 de produire notre propre événement en la matière : les Electric Days. Nous le reconduisons le mois prochain, toujours à la Villette à Paris. Pour nous, c’est important d’être présents à la fois aux côtés des acteurs de l’innovation dans des tiers-lieux et événements, et en même temps de pouvoir inviter toutes nos parties prenantes dans un événement « propriétaire » qui est dédié aux thématiques énergétiques qui rencontrent un intérêt croissant chez les leaders d’opinion.

D’ailleurs, j’invite chaleureusement tous les lecteurs du BrandNewsBlog à venir à la Villette en octobre, même pour une heure (ils y resteront trois !). Les invitations sont à retirer en envoyant une simple demande par e-mail à l’adresse suivante : support@electricdays.fr

Le BrandNewsBlog : La rentrée scolaire avait lieu ce mardi, celle des grands médias la semaine passée… Et vous Julien : quels sont vos enjeux et les objectifs de communication d’EDF pour cette rentrée et pour les mois à venir ? Sur quels nouveaux chantiers ou projets travaillez-vous ?

Julien Villeret : Tu l’imagines bien, nous sommes très investis dans la préparation des Electric Days. Accueillir des milliers de visiteurs trois jours durant, les convaincre en leur présentant plus de cent innovations majeures ce n’est pas rien.

Parallèlement, nos prix EDF PULSE nous accaparent aussi.

Plus généralement, j’ai demandé à toutes mes équipes d’accélérer leurs actions dans un esprit irréprochable de communication responsable. Nous faisons partie des signataires fondateurs du Programme FAIRe de l’Union des Annonceurs, c’était en janvier dernier, et il est majeur que dans nos actes et dans nos productions, nos communicants soient irréprochables. Nous avons traduit la Charte signée avec l’UDA en un Code interne avec soixante engagements qui englobent toutes nos activités de communication.

Et puis, après s’être beaucoup beaucoup beaucoup transformé en interne, il est temps pour le Groupe EDF de donner à voir tout ce que nous avons entrepris pour devenir plus agile, plus digital, plus performant. Nous avons déjà beaucoup concrétisé, et nous présenterons prochainement de nouvelles preuves de notre transformation.

Enfin, je ne résiste pas à t’annoncer que nous travaillons d’arrache-pied à écrire un nouveau chapitre publicitaire pour 2019 avec nos partenaires M&C Saatchi GAD et BETC. Là encore, beaucoup de travail pour trouver un nouveau territoire aussi puissant et efficace que l’a été la saga Judor.
Tu vois, cela représente de gros chantiers et quelques nouvelles priorités pour les prochains mois et permets-moi un clin d’œil à mes équipes dont je ne cite ici pas le dixième de leurs projets et réalisations…

Le BrandNewsBlog : Comme toutes les grandes entreprises, EDF est engagée depuis un moment dans un grand mouvement de transformation de ses méthodes de travail et de transformation numérique. Quel est le rôle de la communication interne dans la réussite de ces transformations et dans l’acculturation des 150 000 salariés du Groupe aux technologies numériques ? Et comment associez-vous les salariés aux grands partenariats dont nous avons parlé ci-dessus : partenariat FFF/Coupe du Monde, Viva Tech… ?

Julien Villeret : La participation des salariés à la transformation de l’entreprise est indispensable. Nous y répondons en impliquant les salariés du groupe dans la définition des enjeux stratégiques d’EDF au moyen d’une grande consultation participative de plusieurs mois (« Parlons Énergies »). Avec des résultats particulièrement probants. Nous avons connu un engouement spontané et une mobilisation immédiate de la part de l’ensemble des collaborateurs.

« Parlons Energies » a par exemple débouché sur un COMEX retransmis en direct pour tous les salariés. Je crois que c’est inédit. Avec un tel COMEX en direct, on permet aussi bien une meilleure information et compréhension du plus grand nombre qu’une acculturation de tous à toutes ces nouvelles pratiques permises par le numérique.

Associer les salariés, aussi bien les nouveaux embauchés, les talents, les managers, que nos forces de vente ou de production est une pratique quotidienne. Cela passe aussi par une implication dans des évènements internes ou externes, citons dans le désordre « Parlons Energies » ou Electric Days, mais aussi comme tu le soulignes VivaTech, L’Echappée volée, les Napoléons, des rencontres et évènements sportifs.

Le but n’est pas une simple consommation de tout ceci, mais de les rendre acteurs, de donner du sens autant que possible, via des rencontres, de la montée en compétence, des interventions inspirantes et ainsi de suite.

Le BrandNewsBlog : Pour des entreprises aux activités aussi sensibles qu’EDF, la communication de crise est un exercice qu’il faut savoir parfaitement maîtriser. Une expertise et une expérience avancées sont exigées de la part des dircom qui y exercent, ainsi que du sang froid. A ce sujet, quelles leçons retenez-vous des principales crises de cet été (affaire Benalla, effondrement du pont Morandi à Gênes…) et sur les communications de crise mises en oeuvre à ces occasions ?

Julien Villeret : A EDF et dans bien des entreprises ou organisations, la crise n’est pas qu’un exercice mais peut survenir à chaque instant. Pensons simplement à un aléa climatique très violent ou à une agression informatique externe. Des crises, nous en gérons fréquemment à différentes échelles.

Honnêtement, chaque crise est spécifique et je ne me permettrais certainement pas de commenter ou de donner des leçons à d’autres… Mais un enseignement évident, pas bien original mais qui se rappelle régulièrement à notre bon souvenir : il ne faut jamais relâcher son attention. Car au cœur du mois de juillet, une « affaire d’été » peut vite de transformer en « affaire d’état » selon la formule très juste d’un éditorialiste des Echos. Tout comme la tragique catastrophe de Gènes en août nous rappelle cruellement que d’un point de vue de communicant, il faut toujours se préparer à toute éventualité et repenser ses pratiques à l’aune des changements de contexte dans lequel on opére : sans doute que l’évolution récente de l’environnement politique Italien n’a pas facilité les premiers jours de gestion de crise de la société d’autoroute concernée.

Le BrandNewsBlog : Avant de compléter vos 5 bonnes résolutions / recommandations de rentrée ci-dessous, un petit mot sur le BrandNewsBlog, qui fête pour cette rentrée ces 5 ans ?

Julien Villeret : Tu n’as pas attendu cinq années pour imposer le BrandNewsBlog comme un média digital global pour toute une profession, tout cela dans un paysage tellement morcelé et concurrentiel. Dès lors, reçois un grand coup de chapeau. Et cinq belles bougies aussi, bien entendu !

 

 

Notes et légendes :

(1) Diplômé du CELSA (il est titulaire d’un DESS « Marketing & Communication Strategies »), Julien Villeret commence sa carrière en 1986 comme journaliste au sein du Groupe Pressimage / Medialoisirs, avant de rejoindre en 1989 l’agence Information & Entreprise, en tant que Consultant puis Associé. Il est nommé Directeur de l’information et des relations presse de SFR en 2007 avant d’en devenir le Directeur de la communication entre 2009 et 2014. Il est ensuite nommé Directeur de la communication Groupe d’EDF en décembre 2014, fonction qu’il exerce depuis lors aux côtés de Jean-Bernard Lévy, P-DG d’Electricité de France.

 

Crédits photos et illustrations : EDF, The BrandNewsBlog 2018, X, DR.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :